Venez nous retrouver pour échanger et poser vos questions à nos différents stands et permanences!

STANDS 9h-12h (sauf 17.02)

13.02.2021 – devant la Migros de Florissant et devant le Lidl au Caudray

17.02.2021-  Place du Marché de Renens 15h30-18h30

20.02.2021–  Place du Marché

06.03.2021– Place du Marché

Permanences citoyennes, avec les candidat-e-s à la Municipalité: mercredis soirs de 17h30 à 18h30, à la maison du peuple, 1er étage, rue de Crissier 6 (audessus du restaurant le Bol d’Or).

Permanences impôts, tous les samedis matins au Bol d’Or (Maison du Peuple), rte de Crissier 6 à Renens, de 9h à 11h30, dès le 13 février.

Permanences sociales,  tous les mercredis soirs –  rue de l’Avenir 25, de 19h à 20h30.

Rejoignez notre caravane de vélos les samedis après-midi 13 et 27 février. Et si vous avez envie que nous venions vous trouver dans votre quartier, chez vous, n’hésitez pas à nous contacter.

RENENS : A LA MUNICIPALITÉ LISTE 3 – LA FOURMI ROUGE POP

Clerc Karine

Clerc Karine

Conseillère municipale, travailleuse sociale, chargée enseignement
Castillo Carole

Castillo Carole

Employée de commerce, présidente Entraide familiale Renens, vice-présidente du Conseil communal

RENENS : AU CONSEIL COMMUNAL LISTE 1 – LA FOURMI ROUGE POP

Clerc Karine

Clerc Karine

Conseillère municipale, travailleuse sociale, chargée enseignement
Castillo Carole

Castillo Carole

Employée de commerce, présidente Entraide familiale Renens, vice-présidente du Conseil communal
Divorne Nicole

Divorne Nicole

Enseignante, conseillère communale, anc. présidente Conseil communal
Favre Simon

Favre Simon

Ingénieur-chimiste, étudiant bio-tech, conseiller communal
Pinto Marta

Pinto Marta

Cadre administratif, présidente de la Fourmi rouge
Torriani Silvio

Torriani Silvio

Médecin, conseiller communal, anc. président Conseil communal

NOTRE PROGRAMME COMMUNAL

Pour la Fourmi rouge, renforcer la participation, c’est aller là où sont les citoyen-ne-s. C’est changer la Ville ensemble et construire une vision du vivre ensemble. La Fourmi rouge est très impliquée dans le tissu associatif renanais et au sein de la faîtière du Forum des Associations de Renens (FAR). Pour nous, développer et soutenir de nouveaux projets pour la Ville, c’est autant de manière de renforcer la cohésion sociale. La Fourmi s’engage ensemble avec les communautés étrangères et suisse qui participent à la richesse culturelle et sociale de notre Ville.
OEuvrer à vivre ensemble, c’est aussi se sentir en sécurité dans sa Ville. Nous encourageons le rapprochement entre les concierges dans leurs missions d’ambassadrices/ambassadeurs des quartiers et la police de proximité pour qu’elle connaisse mieux sa population et puisse s’engager dans des projets de prévention de délits de vandalismes et autres vols.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

➔ Multiplier les démarches participatives dans les quartiers pour que chacun-e devienne actrice et acteur de sa Ville et voit sa citoyenneté renforcée.
➔ Soutenir les projets initiés au sein des quartiers, notamment par des liens renforcés avec l’administration et des moyens concrets, tels que la création d’un fond financier sous la forme d’un budget participatif.
➔ Soutenir et défendre (notamment lors de nouvelles constructions) la création et le partage d’espaces de rencontres, consacrés aux événements conviviaux du voisinage dans les quartiers.
➔ Créer un répertoire des salles associatives et des lieux publics existants sur le territoire communal à destination de la population.
➔ Poursuivre les efforts entrepris au niveau du soutien des cours de français, d’alphabétisation, d’introduction à la citoyenneté, d’aide à la naturalisation ; y inclure des soutiens et aides dans l’usage des nouvelles technologies, pour tous publics (aînés, allophones, etc.), afin d’éviter un fossé numérique grandissant.
➔ Soutenir le travail des concierges dans leurs missions d’ambassadeurs du vivre ensemble et celui du travail de prévention de la police de proximité de l’Ouest lausannois.

 

La politique des seniors se coordonne aux niveaux fédéral, cantonal et communal. Au niveau communal, les autorités collaborant avec les associations et institutions en place peuvent identifier les besoins et travailler à y répondre. A Renens, les aîné-e-s représentent 14% de la population (65 ans et plus). Prendre soin de ses aînés, c’est aussi faire vivre l’histoire et le patrimoine des citoyen-ne-s qui ont participé à faire ce que Renens est aujourd’hui, une Ville solidaire entre ses générations. Dans cet intergénérationnel, les communautés migrantes ont des choses à nous apprendre. Nous nous engageons dans le but de continuer à rapprocher les citoyen-n-es d’horizon différents et défendons le développement d’une politique coordonnée avec les associations de défense des aînés. La Fourmi rouge s’engage également à soutenir le développement de semaines intergénérationnelles et à faire vivre les réseaux de solidarités mis en place dans le cadre du COVID-19 auprès des aînés.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Créer une fonction dédiée à l’élaboration d’une politique coordonnée en faveur des seniors visant à maintenir et renforcer les différentes actions de la Ville en direction des aînés (Fête des aînés, accueil des nouveaux et nouvelles retraité-e-s).
  • Centraliser l’information et adapter sa diffusion au public senior
  • Soutenir ou créer des lieux permettant aux seniors de se rencontrer, tels que les repas et les rencontres thématiques.
  • Encourager la formation tout au long de la vie.
  • Valoriser et reconnaître l’engagement des aînés, comme proche aidant-e et comme grands-parents de garde.
  • Développer des projets qui mettent en avant le travail de mémoire des aînés.

Depuis toujours, la Fourmi rouge soutient les artistes et la culture sous toutes ses formes. Parce que la culture aide à comprendre le monde dans lequel nous vivons, parce que l’art ouvre des vastes espaces qui nous questionnent dans nos identités. Nous entendons l’art comme permettant de mieux se comprendre, de mieux se lier aux autres et aux grands thèmes qui traversent notre histoire, notre monde et nos frontières. Aussi, nous défendons une culture accessible à toutes et tous. Nous prenons la défense des quartiers sportifs ! Nous devons généraliser la politique d’ouverture des salles de gymnastique et rendre accessible les espaces publics aux pratiques sportives. Pour cela, la Ville a besoin d’un renforcement de sa coordination des activités sportives.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Soutenir et renforcer les lieux et manifestations culturelles existantes dans l’Ouest lausannois.
  • Soutenir la création de fresques murales réalisées par des habitant-e-s de la commune.
  • Créer un parcours d’art et un sentier méditatif à travers la Ville.
  • Créer un nouveau terrain multisports dans la Ville pour les jeunes.
  • Instaurer un parcours Vita qui traverse Renens.
  • Développer des espaces de pratique du sport en plein air.

Avec les conseillères et conseillers communaux de la Fourmi rouge ainsi que nos représentant-e-s à la Municipalité, nous défendons la collaboration intercommunale. La collaboration intercommunale, c’est notamment la politique sociale cantonale à l’échelle des régions, le développement urbain, la culture et les transports publics. En effet, de nombreux projets dépassent l’échelle communale. Il est nécessaire de pouvoir travailler ensemble avec les autres communes de l’Ouest, de partager des visions, de s’enrichir des expériences des unes et des autres.
La Fourmi veut poursuivre les collaborations développées dans le cadre des grands chantiers de l’Ouest lausannois afin de mutualiser les ressources de la Ville, du district et de la région. Nous voulons dans tous les espaces, donner de la valeur aux savoir-faire de l’Ouest lausannois.

 

Nous voulons également dans cette législature :

  • Rester attentifs aux décisions qui se prennent dans les instances intercommunales et les révéler au grand public.
  • Travailler avec les autres communes sur les enjeux sociétaux, économiques, urbanistiques, écologiques et culturels de la région de l’Ouest lausannois.
  • Participer et promouvoir les études régionales qui donnent des perspectives et mutualisent les moyens.
  • S’inspirer des bonnes pratiques dans les communes voisines.

Parce que votre voix compte, la Fourmi rouge défend ses habitant-e-s depuis de nombreuses années, par l’intermédiaire de ses permanences citoyennes et politiques. Nous défendons aussi le travail syndical exercé auprès des entreprises renanaises. Au vu de la crise sanitaire, il est, hélas, probable que les recours au chômage ou à l’aide sociale augmentent.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Renforcer les collaborations avec le Service cantonal de l’emploi pour que le droit du travail soit respecté dans tous les lieux professionnels de la Ville.
  • Renforcer les liens et le travail en commun avec les grands services cantonaux ou régionaux s’occupant du chômage ou de l’aide sociale (ORP, CSR), en veillant à la défense des usagers et des usagères, au fait qu’ils/elles soient traité-e-s avec respect, qu’ils/elles soient bien informé-e-s des prestations auxquelles ils/elles ont droit.
  • Renforcer le pouvoir d’agir de toutes et tous, en développant des politiques sociales qui favorisent la participation et l’inclusion de l’ensemble de la population en soutenant notamment l’employabilité des personnes au bénéfice d’une rente AI et/ou en situation de handicap au sein du personnel communal et des partenaires de la Ville.

La Fourmi défend l’impôt en tant qu’outil servant au bien-être de la communauté. L’impôt, c’est une redistribution des richesses aux collectivités. Récemment, le POP a déposé une initiative au Grand Conseil pour un taux d’impôt communal unique dans toutes les communes. C’est une manière de défendre davantage d’égalité entre les communes, afin qu’elles disposent des moyens similaires pour offrir des prestations aux habitant-e-s. Un taux d’impôt unique à 68, moyenne actuelle, permettrait une forte baisse d’impôts pour les habitants de Renens (taux actuel 78.5). La Fourmi rouge défend une vision de la fiscalité accessible, qui permette aux habitant-e-s de comprendre le fonctionnement des redistributions.

Depuis toujours, la Fourmi rouge dénonce la consommation à tout va. Nous défendons une économie où la production est socialement et écologiquement responsable. Une économie basée sur le besoin et non sur les profits. Nous voulons un tissu économique fort. Cela signifie aussi une économie responsable de ses travailleurs et de ses travailleuses.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

1. Économie

  • Mener une campagne de sensibilisation des droits des employé-e-s de l’économie domestique et des devoirs des employeurs.
  • Créer un fond pour soutenir les travailleur-euse-s qui n’ont pas accès aux droits sociaux.
  • Soutenir l’action des syndicats en défendant les horaires de travail des employé-e-s de la vente.
  • Créer une foire annuelle des start-up avec les Ateliers de la Ville de Renens.
  • Veiller à la santé du tissu économique du centre de Renens, qui outre le COVID, risque de souffrir momentanément des travaux du tram.

2. Développement durable et agriculture de proximité

  • Développer une politique responsable éthiquement et écologiquement des achats de la Ville.
  • Multiplier la création de nouveaux jardins familiaux et favoriser la création d’espaces publics d’agriculture de proximité.
  • Renforcer le soutien aux paysan-ne-s de la région en soutenant les actions des paniers solidaires existants à Renens et dans l’Ouest lausannois et en créant un fonds pour soutenir les collectifs locaux avec des projets de consommation responsable et équitable.
  • Promouvoir auprès de tou-te-s les restaurateur-trice-s de la Ville les circuits courts.

3. Mobilité

  • Créer un réseau cycliste sécurisé pour l’ensemble de la Ville (incluant pistes, bandes, tourner à D favorisé, sens uniques autorisés).
  • Améliorer le réseau piéton pour l’ensemble de la Ville (trottoirs et seuils, mais aussi bancs) et inclure l’étude de nouveaux passages (Parcs Sauter et Bois Cola, en projet depuis longtemps, à réaliser avant la mise en séparatif du ruisseau de Broye si celle-ci devait trop tarder).
  • Installer des parcs à vélos dans tous les quartiers de la Ville et au pied des grands immeubles de la commune.
  • Instaurer le 30km/h dans toute la Ville, dès 22h, pour réduire les nuisances sonores et améliorer la qualité de sommeil des habitant-e-s.

En cette importante année d’anniversaire du droit de vote des femmes, la Fourmi rouge veut que la place des femmes soit davantage rendue visible dans l’espace public. La Fourmi rouge est féministe et affirme son soutien à toutes les minorités de genre. Elle défend une politique inclusive dans tous les domaines où cela est possible et toute forme d’équité.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Appuyer toutes les démarches pour renommer des espaces publics témoignant de la lutte des femmes.
  • Soutenir le développement des mesures d’égalité salariale pour les employé-e-s de la Ville et les employé-e-s de ses partenaires.
  • Renforcer les partenariats avec le Bureau cantonale pour l’égalité femmes-hommes et le développement de projets dans la Ville.
  • Développer une politique inclusive pour les populations LGBTIQ+, pour plus de moyens d’agir dans toutes les sphères.

La Fourmi rouge défend la poursuite du renforcement de la politique de l’enfance mise en place en luttant pour que chaque famille qui a le besoin d’une place de crèche l’obtienne. La poursuite du développement de l’accueil de jour est nécessaire dans tous les nouveaux quartiers, tout comme des espaces destinés aux familles favorisant leur bien-être. Nous défendons une vision positive de l’enfance et de la jeunesse et nous nous engageons pour leur offrir des espaces de création et de participation au sein de la Ville.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

1. Enfance

  • Poursuivre le développement de l’accueil de jour, pour que chaque enfant ait une place en crèche.
  • Créer des espaces collectifs dédiés aux enfants, qui soutiennent les parents, mais également les accueillant-e-s familiales dans leurs tâches éducatives

2. Jeunesse

  • Promouvoir et valoriser la prise de contact entre les jeunes débutant leur formation et le réseau économique local afin de développer les places de stages et d’apprentissages dans la Ville.
  • Permettre aux jeunes de connaître leurs droits par le biais de la mise en place d’une permanence sociale et juridique.
  • Encourager la participation des jeunes notamment par le soutien aux conseils d’élèves.
  • Renforcer le soutien aux écoles pour les activités culturelles et sportives (déplacements en bus gratuits, aides communales aux budgets scolaires, camps à Ondallaz).
  • Développer des programmes favorisant les relations amicales et amoureuses harmonieuses entre jeunes (prévention de la violence et du harcèlement).
  • Appuyer l’intégration des jeunes dans la vie des quartiers, en leur donnant un rôle et des espaces de rencontre.
  • Renforcer la délégation jeunesse et l’équipe du Centre de Rencontre et d’Animation (CRA), en veillant à une décentralisation des activités dans les quartiers.

3. Familles

  • Favoriser la coordination des associations en place, pour pouvoir rendre visible leurs constats, leurs idées et leurs besoins pour accroître le bien-être des familles et leur intégration dans notre commune.
  • Soutenir toutes les familles dans leurs projets éducatifs.
  • Prévenir l’usage abusif des médias sociaux.

Nous défendons une politique du logement proactive en faveur des locataires de la Ville parce que se loger est un besoin fondamental pour une vie digne. La Fourmi rouge s’engage pour que dans tous les projets où cela est possible une priorité soit accordée aux coopératives et aux partenaires s’engageant à créer du logement subventionné ou à prix coûtant.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Promouvoir l’utilisation du droit d’emption de la Ville sur des terrains ou immeubles à vendre.
  • Mettre en place l’Aide Individuelle au Logement (AIL) tel que proposée par notre parti au Conseil Communal.
  • Développer l’accès à l’information, à l’appui et au conseil à la population tant au niveau communal qu’au niveau régional en matière de logement.
  • Instaurer sur le territoire communal une trêve COVID concernant les expulsions de logement et à plus large échelle une trêve hivernale, idéalement en partenariat avec les propriétaires.
  • Participer à l’échelle communale à la création de logements pour les sans-abris, tout en sensibilisant les autres communes à le faire également, en prenant en compte spécifiquement la réalité des femmes sans-abris.

Une bonne santé publique est un gage de bien-être général. C’est pourquoi nous soutenons les mesures destinées à l’améliorer, notamment celles qui font la promotion d’une alimentation saine.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Ouvrir la clinique dentaire scolaire aux jeunes renanais en formation (apprenti-e-s et gymnasien-ne-s).
  • Lutter contre « la malbouffe » par une éducation au goût dès le plus jeune âge, en instaurant dans les écoles, et dans la Ville, d’ateliers de cuisine avec des produits locaux.
  • Promouvoir et défendre l’installation sur le territoire communal de restaurants qui se soucient de préparer une alimentation saine et de qualité.
  • Permettre la participation des personnes à mobilité réduite à la vie de la commune, en activant les réseaux de proximité, les associations de quartier et le bénévolat.
  • Faire en sorte que les besoins des usagères et usagers des services de santé soient mieux pris en compte par leurs soignants et relayés auprès des institutions cantonales.

Renens a vu ces dernières années augmenter le nombre de ses habitant-e-s et densifier certains quartiers partiellement en friche (Simplon-Entrepôts, Malley) et autour des grands axes de transports. La Fourmi rouge a soutenu ces projets, permettant de diminuer l’étalement urbain dans le canton. Ces grands projets sont en voie de finalisation, et il est essentiel à ce stade que la densification permise par les planifications existantes soit suivie très attentivement afin de garantir un équilibre préservant la nature et la biodiversité en Ville.

Le Plan directeur intercommunal (PdI) en voie d’élaboration, va dans le bon sens, avec des objectifs ambitieux. Dans le même temps, certains projets immobiliers locaux qui voient le jour ne sont pas satisfaisants, voire contredisent certains éléments du PdI, en termes de végétalisation du sol, d’arbres majeurs ou de l’identité des « trésors » à préserver.

Ainsi, nous voulons durant cette législature :

  • Suivre très attentivement au niveau des services de la Ville les projets mêmes de peu d’importance en volume, avec comme but de conserver arbres et espace au sol, et d’intégrer au mieux les nouvelles constructions dans leur environnement.
  • Entreprendre la révision du Plan général d’affectation et des plans de quartier obsolètes dans les meilleurs délais, dans la lignée du Plan directeur intercommunal, afin de traduire ses visions dans les planifications concrètes.
  • Inventorier les arbres majeurs, isolés ou non, ce qui est en cours, et inclure cet inventaire dans le patrimoine naturel à conserver, car ils sont de moins en moins nombreux et sous pression.
  • Veiller à la végétalisation et la perméabilité des sols dans tous les projets (conservation au maximum des sols encore naturels ou continus, centralisation des réseaux en sous –sol).
  • Poursuivre l’optimisation écologique des toits plats par des panneaux solaires.
  • Végétaliser les toits et défendre la végétalisation des balcons auprès des gérances privées de la Commune.
  • Poursuivre l’effort pour respecter à Renens et dans l’Ouest Lausannois les normes de bruit et de pollution de l’air, qui ne le sont pas actuellement, en favorisant de toutes les manières possibles un report modal vers les transports publics et la mobilité douce.
  • Constituer une commission d’urbanisme et d’architecture composée d’experts extérieurs à la Ville comprenant également des architectes – paysagistes, ceci pour soutenir les services de la Ville face aux pressions des propriétaires et avancer vers plus de qualité.
  • Veiller à la préservation et à l’élargissement des secteurs de « quartiers-jardins » et des « couloirs verts » existants (Mèbre, Broye, Baumettes) et à leur entretien les incluant comme des éléments indispensables à la biodiversité.
  • Créer, sans attendre, la renaturation du ruisseau de Broye et les réseaux séparatifs qu’elle implique, le cheminement de forêt le long du Bois de Pachoudaz, permettant aussi un cheminement piétonnier transversal Est – Ouest.

INTERVENTIONS DE LA FOURMI ROUGE – POP

ECUBLENS : AU CONSEIL COMMUNAL – LISTE 1 : PARTI SOCIALISTE ET INDEPENDANTS DE GAUCHE

Jean-Paul Dudt

Jean-Paul Dudt

Ingénieur des mines de Paris, Conseiller communal, ex-député
Dragan Rakic

Dragan Rakic

Monteur de plancher technique et chef d'équipe

Suis nous sur les réseaux !

Deviens membre du POP !